ETIQUETTE

BOUTEILLE ELIXIR

 LAISSEZ-MOI VOUS RACONTER UNE HISTOIRE

 

En ce samedi 26 septembre 2020, environ 25 bénévoles se sont mobilisés pour nettoyer notre village. Comme chaque année, nous trouvons des déchets habituels et annuels (mégots, canettes...) et nous trouvons des déchets qui trainent depuis des années... Généralement du fer rouillé par exemple.

Cette année, les pompiers en nettoyant notre rivière sont tombés sur un gros bidon tellement rouillé qu'on ne sait pas ce qu'il contenait au début et ce qui a pu être répandu dans la rivière pendant au moins 10 ans... Et ils ont trouvé une bouteille... (l'objet de mon histoire)

Il est à noté qu'au moins ces 2 déchets très anciens ont pu être découverts car le niveau de la Norges est historiquement bas et dévoile certains déchets...

Revenons à la bouteille. Après inspection de celle-ci, il s'agit d'une bouteille d'un Elixir anti-bacillaire. Cet élixir à base de créosote de hêtre avait des vertus cicatrisantes sur les lésions pulmonaires.
Le docteur DUPEYROUX vendait beaucoup d’autres produits « miracles » entre autres ses fameuses pilules digestives.

François DUPEYROUX est né à Fransèches (Creuse) le 26/9/1869, il est le fils de Frédéric et de Marie Zélie VALLADON, d’abord pharmacien il inventa des produits qui lui procurèrent une certaine aisance. A 36 ans il reprit des études et fut reçu docteur en médecine. Un de ses produits phare est le fameux élixir dont la publicité inonda tous les journaux français. On en trouve trace dans « le Petit Ardennais » en 1905 ainsi que dans des journaux du sud comme « L’Express du Midi ».

Au delà de l'histoire de la bouteille, parlons déchets. Comme la photo l'indique, cette bouteille était à l'époque consignée 5 francs. Cela n'a pas empêché le "malade" de la jeter dans la Norges il y a entre 80 et 100 ans.consigne

Cette bouteille est intacte après 100 ans dans la rivière... Combien d'autres bouteilles trainent dans la nature et la polluent pour des siècles ?

Aujourd'hui, une telle bouteille sur internet vaut 6 euros sur todocoleccion...

La morale de l'histoire pourrait être que les objets anciens prennent souvent de la valeur et que nos poubelles et déchets regorgent de trésors. Toutefois, dans la nature, ils la salissent, sont parfois dangereux et méritent d'être ramassés.

Cette bouteille n'est pas à vendre mais rejoindra les objets qui marquent l'histoire de Bretigny et permettra de sensibiliser nos autres citoyens à la valeur des déchets et à leur persistance dans notre cadre de vie.

Merci @charline riche pour le lien et les éléments d'histoire (https://attrapememoire.blogspot.com/…/le-portefeuille-de-mo…)

 
 AURELIEN TRIOUX